Les loisirs par Jonathan

Jonathan, 10 ans, est un écolier québécois. Il vit dans une ville située au nord-est du Québec.

Add a Bookmark

Search inside this transcript

Full transcript (show/hide)

Les loisirs par Jonathan

Bonjour je m’appelle JonathanNotez la prononciation de la nasale qui se situe entre [ɑ̃] et [æ̃]. j’ai dix ans / Notez que le a final est ouvert et prononcé [ɔ]. je vaisprononcé [ʒvA] vous parler de:: mon tournoi de soccerSoccer est le nom donné en Amérique du Nord pour le jeu de balle appelé football partout ailleurs. à La Baieexternal link

Ce::/ on est arrivés / on avait quatre matches dans la journée / mais des petitsprononcé [pʦɪt] matches d'une demi-heure / d’habitude c’est des matches de uneNotez qu'ici le locuteur ne fait pas l'élision normalement obligatoire entre de et une. heure

On est arrivés / on a joué le premier match / on l’a perdu un-zéro. Euh:: le deuxième match on l’a gagnéNotez que le a de gagné est prononcé [ɑ̃]. / le troisième on l’a gagné / le quatrième on l’a égalisé

Ça ça voulait dire que:: genregenre est utilisé ici comme marque de ponctuation et comporte une valeur explicative. le lendemain / on s’en allait en:: demi-finale

Demi-finale genregenre est utilisé ici comme marque de ponctuation et comporte une valeur explicative. au début / au début on / ils nous ont com/ compté un but / on:: s’est pas découragés / on a monté / on a/ on a botté quelquefoisprononcé [kɛkfwA] au but / mais ils nous ont::/ ils nous ont arr/ ils ont arrêtés

Après ça ils en ont fait un deuxièmesignifie « ils ont marqué un deuxième but » / à laNotez que la préposition à et l'article la sont prononcés [A]. deuxième demieDans le contexte d'un match de soccer (ou football), cela fait référence à la deuxième mi-temps, soit la deuxième moitié du match. / pisprononciation familière de puis euh:: là on a été/ on a perdu

FaitNotez qu'ici le locuteur n'utilise qu'une partie de l'expression ça fait que qu’on n’avait pas d’autre match dans journée / on a été éliminés en demi-finale

Pisprononciation familière de puis aussi là-bas ilsprononcé [i] vendaient des choses pas chères quand on avait faim / pisprononciation familière de puis ils ven/ pour les mid/ pour le midi des fois on avait pas le temps de retourner chez nous / les matches étaient trop serrés / faitNotez qu'ici le locuteur n'utilise qu'une partie de l'expression ça fait que qu'on:: on mangeait des hot-dogsprononcé [ɔtdɔj] / et pisprononciation familière de puis c'est ça

Downloadtranscript

Other people from Canada