La francophonie (1) par Jordan

Jordan est étudiant dans une université canadienne. Il est né à Ottawa et a grandi à Gatineau, au Québec. Ses parents sont anglophones mais toute sa scolarité s'est déroulée en français.

Add a Bookmark

Search inside this transcript

Full transcript (show/hide)

La francophonie (1) par Jordan

Bonjour alors moi mon nom c'est Jordan Clark / et ch'suis venu ici aujourd'hui pour vous parler de / bon de comment ch'suis arrivé à me considérer comme francophone alors / notez peut-être qu'avec un nom comme Jordan / Clark c'est pas euh ch'suis pas francophone d'origine

Hum alors mes parents sont anglais mon père est de Toronto / ma mère de Winnipeg / les deux parlaient pas euh parlaient pas du tout français / en grandissant mon père il en a appris un peu / à un moment donné dans sa vie euh:: mais ch'suis né à Ottawa / donc dans une famille anglaise / quand j'avais un an on a d/ on a déménagé au Québec

Et:: la loi au Québec s/ stipule que euh si les deux parents ont été instruits en anglais alors là / l'enfant peut aller à l'école en anglaise / en anglais hum mais moi mes parents ils disaient bon Jordan il parle déjà anglais à la maison / son frère aussi / ils/ ils vont / ils connaissent déjà l'anglais / il vaut mieux le/ les mettre dans une école francophone

Alors euh c'était un peu difficile comment ils ont fait ça / parce que on parlait pas français / fait qu'on pouvait aller directement à l'école en français / alors on est allés à ce qu'ils appellent une maternelle d'accueil pis habituellement ça c'est pour les / immigrants / et nous autres on était pas immigrants mais je pense ma mère elle a / conté un petit mensonge euh elle a dit quelque chose

Puis ch'suis allé là / pis il y avait des gens de la/ de la Thaïlande / il y avait un ami du Vietnam / des amis / d'Afrique de/ d'un peu partout / et puis c'était un an de maternelle où / ils t'apprenaient le français / on n'apprenait pas à:: / compter des:: un peu de lecture comme dans les autres maternelles je pense nous autres on/ on faisait vraiment juste / apprendre le français

Fait que j'ai fait ça pendant un an / je parlais un petit peu mais quand même pas tant là / et pis là ch'suis allé à l'école primaire en français / pis ça c'était/ c'était un peu drôle au début parce que hum ben j/ j'étais entouré de francophones et puis moi/ bon j'avais fait la maternelle d'accueil mais je parlais pas super bien français alors j'étais / l'Anglais / à l'école

Pis ça m'a pris un couple d'année avant / de maîtriser la langue pis une coupe d'années encore / après ça pour perdre mon accent anglais / mais j'étais vraiment/ au primaire j'étais l'enfant anglais euh pis ça m'a vraiment marqué mes amis étaient tous français là / il y av/ il y avait pas de problèmes mais / tout comme il y aur/ il y avait un ami euh qui était mexicain / bon lui il était mexicain moi j'étais anglais / les autres étaient ch'sais pas trop quoi d'autre / pis c'était partie de mon identité

Après ça ch'suis allé au secondaire encore en français euh pis là il y av/ il y avait beaucoup d'autres étudiants à cette école-là qui étaient anglophones d'origine / hum et pis qui parlaient entre eux / mais rendu à ce point-là où ça faisait six ans que j'étais à l'école en/ en français / pis je me considérais plus francophone qu'anglophone / à l'extérieur de la famille / la famille c'était encore anglophone mais / socialement j'étais francophone alors je me tenais vraiment avec les francophones

J'ai fait le secondaire là / j'avais des amis francophones / ch'suis allé au Cegep j'avais tout des amis francophones / et pis après j'ai commencé à l'université / ch'suis allé à l'université d'Ottawa pendant un an / et l'université d'Ottawa hum c'est/ c'est une université bilingue / moi j'avais les cours en anglais mais j'étais entouré de francophones tout le temps alors j/ je me / j'étais encore le genre de francophone quand j'étais avec des francophones et j'étais anglophone quand j'étais avec des anglophones / j'étais pas euh mais c/ ça/ ça me dérangeait pas

Après ça je/ après cette année-là ch'suis déménagé ici à Victoria / j'ai commencé à l'université de Victoria / puis là ça m'a vraiment frappé euh:: ch'suis arrivé bon j'ai pas de problèmes à vivre dans un endroit/ dans un milieu fr/ anglophone / mais ici c'était vraiment anglophone pur / pis moi j/ ça m'a pris deux mois avant de rencontrer un francophone à l'extérieur euh du département de français

Et puis / la chose qui m'avait frappé le plus / c'était que / ici hum bon ch'suis f/ ch'suis anglophone d'origine j'ai aucun accent en anglais / mais vu que je viens du Québec et que je parle français / moi j'étais le / Français / j'étais le Frenchie / à UVic et je trouvais ça vraiment drôle / parce que les gens / ils m/ ils me faisaient des blagues / ah tu es le/ le Français / pis pour moi c'était l/ à l'en/ le monde à l'envers parce que au primaire pis même au secondaire le monde savait que j'étais anglophone d'origine

Alors c'était vraiment euh c/ (rire) ça m'a fait réaliser que / dans un sens au Canada / la francophonie et l'anglophonie c/ c'est toujours relatif / c'est pas euh c'est pas qu'un endroit est purement anglophone et un endroit (rire) est purement francophone / c'est que / bon / le/ le Québec comparé au reste c'est vraiment francophone mais bon Victoria comparé au reste c'était vraim/ c'est vraiment anglophone

Et moi comparé au reste ben ch'suis / ni l'un ni l'autre / quand ch'suis dans un / ch'suis/ ch'suis l'anglophone et pis quand ch'suis ici bon ch'suis / le Frenchie / pis bon ça me va / moi j'aime ça être francophone / alors c'est ouais c'est tout sur ce sujet-là que j'avais à vous dire aujourd'hui / merci

Downloadtranscript

Other people from Canada